Rechercher
  • Vinci & Adri

Aux petits soins

L'excitation de la plantation et de l'engouement de la communauté des Sossons a laissé place à l'émerveillement de la vie! Ces 1200 petits bouts de bois sec se sont réveillés après même pas un mois pour nous offrir leurs premiers fruits. Chaque cépage à son rythme, mais les pluies qui ont suivi la plantation ont aidé à un taux de reprise exceptionnel! A ce moment-là on relativisait la météo pourrie avec les enfants en disant qu'au moins c'était "bon pour les vignes"! Difficile en effet de parler de ce premier été sans parler du climat! Si quelqu'un voulait tester notre motivation, il n'aurait pas fait mieux! La vigne (quand elle a poussé) n'aime pas l'humidité. Et les mauvaises herbes l'adorent! Nous avons donc passé pas mal de temps à dégager nos petits plants chétifs des griffes des envahisseurs. A la main! Sans produits! Et vraiment, cet exercice a mis nos convictions "raisonnées" à rude épreuve… mais on tient bon!

Nous avons entre temps aussi compris que chaque petite étape d'évolution de la vigne porte un nom et nécessite des soins adaptés. Le cycle annuel commence avec des pleurs et termine en dormance… ca vend du rêve! Mais au milieu, il y a le débourrement, la feuillaison, la floraison, la nouaison, la véraison, la maturation et … les vendages! Nous avons décidé d'apprendre en marchant, ou plutôt en trébuchant donc… première étape, cette foutue flotte nous a amené le mildiou sans crier gare! Les meilleurs vignobles l'ont chopé aussi, donc même vigilant, nous n'aurions sans doute pas pu le stopper, mais nous aurions pu être plus efficace pour l'identifier et réagir! Heureusement, la vigne souffre, mais est très volontaire...

Les plants ne meurent à priori pas du mildiou, tout au plus, les feuilles et les fruits sèchent et il faut remettre à l'année suivante toute ambition vinicole. Cet épisode était aussi une chouette manière de mettre à l'épreuve la théorie de la résistance des cépages "interspécifiques" (aussi appelés "Kiwis") et nous n'avons pas été déçus. Le Solaris n'a pratiquement pas été touché, le Johanniter a souffert sur ses feuilles basses et le Pinot Noir a pris cher… mais a partout continué à redonner des feuilles saines par le haut. Les copains de Mellemont (Top vignoble de la région) ont eu la gentillesse de nous abreuver en bouillie bordelaise (seul fongicide toléré en bio, mais qui ne donne malgré ça, pas fort envie, mélange de souffre et de cuivre) et nous avons investis dans un beau pulvé à dos. Nous aurions du "passer" beaucoup plus, mais les périodes "entre-pluie" ont été bien courtes… et pas toujours compatibles avec nos disponibilités. Note pour l'année prochaine…

En conclusion, nous aurons plus appris que perdu durant cet épisode car nous n'aurions dans tous les cas pas récolté nos petits raisins immatures. Les plants se sont bien installés et c'était l'objectif de cette première saison. Les vendanges ne sont pas terminées dans tous les vignobles belges qui ont vraiment dégusté cette année entre gel tardif et mildiou actif. Force et courage à eux! Pour nous, la vigne va petit à petit s'endormir et nous laisser l'occasion de tailler et d'installer le palissage en préparation de l'année 2!


10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout