top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurVinci & Adri

C'est reparti! (Année 3)

Il faut le dire, l'aventure des Monts-Marilles n'est pas qu’un long fleuve tranquille et un épisode récent n'a vraiment pas été une partie de plaisir. Un des objectifs de ce Printemps était de remplacer les pieds de Pinot Noir morts suite à leur premier été inondé de Mildiou. Travailler (dur) pour dégager des pieds morts ou faire la sélection des plants qui nous paraissent trop faibles, ensuite, arracher les condamnés, faire des nouveaux trous, pour finalement, repartir à zéro en replantant des jeunes pieds fragiles... Y a mieux en terme de motivation! Mais bon, c'est fait, c’est reparti pour un tour!

Nous voici avec un micro vignoble remodelé. 300 pieds de Solaris, 300 Johanniter, 300 Pinot Noir survivants et 300 … Volturnis ! Ce cépage très récent développé en Italie sur une base de Pinot Noir est très proche du Pinot Kors (que nous pensions planter dans un premier temps), mais qui semble plus prometteur au palais. Il s'agit surtout d'un cépage Résistant! Ceci devrait nous simplifier sérieusement la tâche et nous permettre de maintenir notre approche naturelle de viticulture.

Pour le reste, le Solaris est très prometteur, passées les frayeurs liées au gel tardif qui nous auront épargnées, nous l'avons taillé au premier fil (50cm) et les fleurs ont laissé place aux minuscules futures grappes. On croise les doigts, mais celle-ci seront, inchallah, dans nos paniers, dans quelques mois, gorgées de soleil et juteuses à souhait!

Nous n'avons pas pu trancher pour le Johanniter, alors nous avons coupé la « poire » en deux, les plants les plus costauds (une 50aine) ont été taillés au fil et pourront donc être "utilisés" cette année, les autres sont reparti pour une année de renforcement musculaire et gainages divers.

L’excitation monte donc dans l'attente de la première petite vendange et les premiers tests de vinification. Notre "coach" Thomas Heeren a déjà vinifié le Solaris en Belgique et son breuvage nous avait beaucoup plus. C'est donc en toute logique, et avec beaucoup de plaisir que nous lui avons demandé de nous accompagner dans l'exercice et il a accepté! Les détails pratiques doivent encore être réglés, mais à priori, pressage et fermentations seront réalisés à l'extérieur, mais l'élevage sera à la maison. Ce premier vin sera donc un blanc tranquille qui restera en fut à priori jusqu'au mois de mars 24. Nous le mettrons alors en bouteille, ou plutôt en flute, car c’est vers ce modèle alsacien de bouteille que se porte pour l’instant notre préférence.

On se réjouit aussi de vous faire découvrir l'identité visuelle des bouteilles des Monts-Marilles. Nous avons la chance d'être entourés d'artistes dans la famille et nous les mettons à contribution pour le moment afin de pouvoir communiquer l'esprit de notre projet dans des étiquettes uniques!

Le prochain épisode s’annonce épique avec un retour d’expérience sur les vendanges et nos premiers pas au chais !

89 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 comentario


nderoubaix
24 may 2023

Extra tout cela, et BRAVO de ne pas avoir jeté l'éponge suite aux incidents imprévus. On est aussi impatient que vous de découvrir les premières bouteilles / flûtes.

Gros kiss.

T. Nadine

Me gusta
bottom of page